Immo

Comment investir dans un bien en viager?

Vous avez aujourd’hui l’embarras du choix pour ce qui est des investissements immobiliers. Parmi les choix qui séduisent le plus, il y a les biens en viager. Proposé par des séniors à la retraite en quête d’une petite rente financière supplémentaire tous les mois, ce peut être le bon choix pour un placement de qualité à petit prix dans l’immobilier. Encore faut-il savoir choisir le bon bien. 

Comparer le prix des biens sur les offres des agences immobilières

Trouver des biens en vente à viager n’est pas aussi simple que de partir à la recherche d’un investissement immobilier classique. Vous devez passer entre les mains d’une agence immobilière spécialisée en la matière pour trouver votre bonheur. C’est aussi une aubaine, car vous pouvez mettre en concurrence les différentes propositions pour trouver l’offre de vente en viager occupé sur vitalimmo.fr qui s’adaptera le plus à votre budget. 

Lire également : Démystifier la propriété en indivision : conseils pratiques et implications légales

Un bien en vente viager occupé aura un prix de vente inférieur à la valeur du marché. Pour cause, il est des critères de décotes dont les professionnels doivent tenir compte au moment de l’évaluation. Tel est le cas par exemple des droits d’usage et d’usufruit du bien ou encore des conditions d’exécution du contrat et de la durée probable des versements mensuels en fonction de l’espérance de vie du vendeur. 

En tant qu’investisseur, vous n’aurez pas à vous attarder sur ces différentes conditions de calcul si vous faites appel à des conseillers immobiliers expérimentés. Ces derniers vous conseillent et vous accompagnent à chaque étape de votre projet d’investissement. De quoi vous faciliter les choses. 

A voir aussi : Trouver un appartement à Paris rapidement : astuces et conseils efficaces

Choisir les bonnes conditions pour une vente à viager profitable

Chaque contrat de vente à viager est unique. Les propriétaires peuvent imposer des conditions spécifiques pour leur transaction. Assurez-vous de choisir les termes de cession qui s’adaptent le mieux à vos attentes avant de vous engager. 

  • Le droit d’occupation : C’est un incontournable lors d’une vente viagère occupée. Les propriétaires conservent le droit d’usus et d’usufruit sur le bien. Cependant vous pouvez toujours émettre une clause d’obligation d’entretien pour éviter les dégradations sur le bien pendant la durée d’exécution du contrat. 
  • Le bouquet initial : Il s’agira de payer une grande partie du capital d’achat du bien immobilier au moment de la conclusion du contrat. Cette partie n’est pas obligatoire. Tout dépend des vendeurs. En tous les cas, ce budget sera déduit du prix de vente total du bien. Les rentes seront comptées sur le reste de la valeur estimée de l’appartement ou de la maison. 
  • Les conditions de départ : Ce peut être une bonne idée de mettre des clauses qui impliquent une obligation de rendre les clés en cas de déménagement ou de départ du propriétaire cédeur. Cela vous permettra de prendre possession des lieux dans le cas où le sénior nécessiterait un placement dans un endroit plus adapté à ses conditions physiques. 

Le bon type de bien à acheter selon votre profil

Évidemment, il s’agit toujours d’un investissement immobilier. Aussi, comme d’habitude, vous devez aussi vous attarder sur les caractéristiques du bien à prendre en considération. 

  • L’emplacement : Par définition, une vente à viager occupé peut durer des mois, voire des années. C’est pourquoi il faut bien étudier l’évolution du marché dans le quartier avant de s’engager. Si l’appartement ou la maison parait être une bonne affaire aujourd’hui, sa valeur peut baisser à la fin du contrat. Ce qui ne sera pas idéal. Faites des recherches sur les projets de dynamisation en cours et les perspectives d’avenir dans la région. 
  • Le type de bien : La vente à viager concerne toujours des biens résidentiels. Ce qui ne vous interdit pas de réaliser quelques travaux de transformation par la suite si besoin. Tout dépend du type de bien. Dans le cadre de ce type de transaction, les maisons sont plus prisées que les appartements. Cependant, le prix de vente ne sera pas le même. 
  • Les caractéristiques du bien : Les questions de superficie, nombres de pièces, la surface du terrain ou autres sont toujours importants. Non seulement cela impacte sur le prix de vente, mais aussi sur votre confort d’utilisation à venir.