Actu

Le projet de rénovation de la Porte de Gentilly

Le principal objectif du projet de rénovation de la porte de Gentilly consiste à amener toutes les fonctions des quartiers de vie. Tout en tenant compte des trois piliers du développement durable : environnemental, social et économique. Au travers de cet article, découvrez amples informations sur ce projet de rénovation !

Projet de rénovation de Porte de Gentilly : quelques points à retenir

Avant tout, il convient de notifier que le projet de rénovation de la Porte de Gentilly représente une proposition pour articuler deux territoires. Avec deux autres paysages urbains dissociés à coque du prestige des périphériques. À ce sujet, sachez que cette frange contexte urbain libère une vaste étanche qui embarque un vide important.

A lire également : Comment se passe l’immatriculation LMNP ?

Le regard aussi y porte loin. Sur la perception, ce travail avec la lecture du paysage donne un rôle de pivot majeur aux façades pignons. Assez indispensables pour la lecture du bâtiment, les pignons se retrouvent partout, dans les rues de Gentilly, dans les périphériques, etc. Par ailleurs, la notion du développement ainsi les courbures du périphérique, suscitent en perspective une lecture. Et ce, avec toujours deux façades perçues.

Sur ses divers côtés et angles, le bâtiment sera vu. Alors, le projet vise à travailler sur les expressions volumineuses complexes. Pour pouvoir éviter les effets murailles simples. Gardez en tête que ce paysage singulier propose en géométral, peu de perceptions frontales. Dans le même temps, cette rénovation réservera une volumétrie.

A lire également : Location d'appartement sans résidence : conditions et astuces

Sans oublier le traitement de façade qui s’unifie au bâtiment sur toute sa périphérie. Pour ce projet qui doit susciter de la continuité visuelle, il y aura donc une unité de lieu. En soumettant une image tendue entre deux territoires.

Projet de rénovation de Porte de Gentilly : insertion dans le site

Cette architecture s’inscrit continuellement dans la réalisation de Henri Gaudin. La complexité formelle du siège Ipsos et le gabarit sont : prolongés. Ainsi, ils sont écrits dans le registre contemporain. Pour progressivement s’affiner, le bâtiment s’ouvre en éventail en gagnant en hauteur.

De ce fait, trois larges plans sont libres. Au niveau du sol, le premier s’inscrit continuellement sur l’espace d’accueil. Le vaste hall de 5,50 mètres environ se prolonge sous plafond au sud sur la venelle. 2 successives terrasses, une au quatrième niveau, l’autre se trouve au septième niveau ouvert au sud sur Gentilly continuellement sur les espaces de travail.

Les jardins suspendus constituent la délimitation de la périphérie des espèces extérieures. Chacune des volumétries est vitrée sur 1,95 m de haut.

Projet de rénovation de Porte de Gentilly : Partie architecturale

Ayant de propres caractéristiques, le bâtiment comporte trois volumétries superposées. Provenant du travail sur les archétypes volumétriques tertiaires de bâtiments, la forme du projet exprime une géométrie claire. Par rapport aux grandes étendues façonnant le paysage parisien périphérique. Autour de la circulation unique du central, il y aura une petite recherche.

Ce dispositif perfectionne la capacité du plan type. Tout en accroissant les utiles surfaces de bureaux avec la conservation du nombre limité de noyaux techniques. N’oubliez surtout pas que les déplacements internes se trouvent dans les facto-réduits.

Quant aux plateaux, ils offrent une grande modularité. Leurs conceptions ont été inscrites dans les standards des typologies de bureaux. Les niveaux constituent une variation sur des archétypes de 18 mètres (pour les deux premiers volumes).

Projet de rénovation de Porte de Gentilly : Impacts sur la circulation et les transports en commun

Le projet de rénovation de la Porte de Gentilly est un enjeu majeur pour les transports en commun et la circulation dans le secteur. Avec l’ajout d’un nouveau bâtiment, il est inévitable que cela aura des effets sur la mobilité urbaine.

En ce qui concerne les transports en commun, le projet n’a pas été conçu comme une solution à part entière pour améliorer leur fonctionnement. Il a été pris en compte dans l’étude des impacts du projet sur le réseau existant. Les bus qui passent actuellement à proximité seront maintenus mais auront une voie réservée pour faciliter leur passage et éviter tout retard éventuel.

Les travaux devraient aussi permettre d’améliorer la fluidité du trafic routier aux heures de pointe grâce à l’élargissement de certains tronçons clés ainsi qu’à la création d’une nouvelle sortie autoroutière vers le sud-ouest parisien. Toutefois, cette dernière cause quelques incertitudes quant aux conséquences du quota important de véhicules supplémentaires circulant vu les capacités limitées des infrastructures voisines telles que notamment l’échangeur avec l’A6B.

Pour limiter les nuisances liées aux flux automobiles accrus engendrés par cette importante opération immobilière, plusieurs mesures ont donc été envisagées afin d’atténuer ses impacts environnementaux et sociologiques : installation progressive d’infrastructures dédiées (piétons/vélos), renforcement sans cesse croissant des mobilités alternatives douces…

Tous ces changements sont destinés à améliorer non seulement les conditions de vie des usagers quotidiens mais aussi celles des habitants de la zone. La ville souhaite effectivement privilégier l’environnement, la qualité de vie et encourager les modes doux pour des raisons écologiques évidentes.

Le projet de rénovation de Porte de Gentilly aura un impact positif sur la circulation et les transports en commun s’il est mené dans cette direction.

Projet de rénovation de Porte de Gentilly : Enjeux environnementaux et développement durable

Le projet de rénovation de la Porte de Gentilly ne se limite pas seulement à des enjeux architecturaux et fonctionnels, il répond aussi aux enjeux environnementaux et au développement durable. Effectivement, dans un contexte où les préoccupations écologiques sont croissantes, il est indispensable que les grands projets d’aménagement urbain intègrent une dimension éco-responsable.

Le projet vise à améliorer la qualité de l’air. La pollution atmosphérique étant un problème majeur dans les grandes villes telles que Paris, la création du nouveau bâtiment sera accompagnée par une nouvelle station de mesure pour surveiller l’évolution des niveaux de dioxyde d’azote, notamment. Le désenclavement du secteur doit permettre aux habitants ou visiteurs d’accéder facilement aux transports en commun ou aux modes doux comme le vélo afin qu’ils privilégient ces derniers plutôt que la voiture individuelle.

Ce projet va encourager l’utilisation des énergies renouvelables comme le solaire, mais aussi poursuivre sur la voie déjà entreprise quant à l’utilisation progressive des ressources budgétaires allouées aux chaufferies durables qui alimentent certains immeubles voisins. L’idée est d’avoir recours autant que possible aux sources plus respectueuses pour notre planète et qui ont peu ou pas d’impact sur celle-ci.

On notera aussi une attention particulière portée à la biodiversité locale grâce à certains choix techniques (micro-jardinerie collective) mais surtout via sa reconquête partielle au sein même du projet avec la présence de zones verticales pour des plantations dites dépolluantes.

Le projet de rénovation de la Porte de Gentilly vise à créer un environnement urbain plus sain et écologique. En intégrant les enjeux du développement durable et en cherchant à minimiser les impacts négatifs sur l’environnement, cette opération immobilière est une opportunité pour répondre aux défis contemporains liés à l’urbanisation croissante tout en prenant soin de notre planète.